0692 95 31 32

L’ENVIRONNEMENT ET LE CONFORT DANS LA MAISON

Alors que vous envisagez de construire votre maison ou pour la rénover, il y a des paramètres importants à prendre en compte. Ceci, lors de l’élaboration du plan, ou des modifications à apporter lorsque le plan est déjà établi pour apporter confort et bien être dans votre futur logement.

1- LE LIEU GÉOGRAPHIQUE :
Les principes de construction ne seront pas les mêmes si la construction de votre maison individuelle se situe au port, ou à Salazie, à 200 m d’altitude ou à 600 m. De par la règlementation thermique RTAADOM (article à venir) mais surtout par « bon sens ». Le lieu de la construction et l’altitude détermineront des procédés techniques différents entre une zone sèche et une zone très humide : vide sanitaire, débords de toiture, protections solaires, procédés d’étanchéité, isolation thermique et acoustique …

2- LES ALIZÉS DOMINANTS, LES PLUIES :
L’orientation d’une maison est très importante car d’elle dépend le confort et la pérennisation de votre logement.
Le sens des alizés dominants, le sens de la pluie, définiront plusieurs critères tels que : les façades à protéger, la protection (auvents) des menuiseries, le sens de recouvrement des tôles, l’emplacement et le dimensionnement des ouvertures pour permettre une transversalité de l’écoulement de l’air à l’intérieur, l’emplacement de la véranda… Je vois trop souvent des plans tirés de catalogues, « appliqués » sur un terrain, qui rendront quasiment inutilisable la véranda en raison de son orientation, et qui ne prennent pas en compte la notion de confort.

3- L’ENSOLEILLEMENT :
Que la construction se trouve dans les bas ou dans les hauts la prise en compte de l’ensoleillement, à savoir la « course » du soleil, est primordiale lorsque l’on souhaite une maison agréable à vivre et qui ne sois pas énergétivore.

Ce simple constat permettra de dimensionner des débords de toiture, des auvents, voir des diverses protections solaires. Ceci pour éviter le rayonnement direct sur les façades exposées, ou le favoriser en fonction de l’altitude.

Exemple : J’ai travaillé à de nombreuses reprises sur des plan pour des constructions dans l’ouest de l’ile à basse altitude, qui ne prenaient pas en compte ces critères : Les façades au nord-ouest sans protections, véranda orientée à l’ouest, avec un revêtement de carrelage clair et réfléchissant devant de grandes baies vitrées. Ces éléments font que de la mi-journée à la fin de la journée, un rayonnement direct sur les façades, ou indirect carrelage, baie vitrées, vont favoriser une grande élévation de la température du logement et ce au moment précis de la fin de journée lorsque vous rentrez chez vous.

4- LES ABORDS IMMÉDIATS :
Il est possible, quand nous travaillons sur des projets de rénovation, de construction, d’améliorer le confort thermique en prenant compte des abords immédiats. Ceux-ci participent également à la régulation de la température :

Le dimensionnement et l’emplacement des protections solaires.
Eviter de bétonner le pourtour de la construction (le béton est réfléchissant) sans végétaliser par de petits arbustes le long des façades pour éviter le rayonnement direct.
Planter des essences d’arbres locales qui permettront aux heures les plus chaudes de mettre les façades exposée à l’ombre.

D’autres critères sont à prendre en compte, tel que les constructions proches, existantes ou à venir, les vis-à-vis, les matériaux à utiliser …

  • 1
  • 2